«

En-Marche.fr

‹ Retourner

Donner à tous la chance de l'éducation

La France dispose d’un des réseaux scolaires parmi les plus développés du monde, avec 500 écoles et lycées dans 136 pays qui éduquent 340 000 élèves dont 40% de Français. Cependant, ce réseau a un coût et les frais de scolarité ont augmenté de près de 60% entre 2008 et 2015. Le nombre de Français installés à l’étranger ne cessant d’augmenter (+ 150 000 inscrits en 2016), les places disponibles dans ce réseau manquent cruellement. Partout où cela est possible, d’autres établissements doivent donc ouvrir leurs portes.

Diagnostic

Le continent nord-américain reflète différentes réalités selon que l’on réside aux Etats-Unis ou au Canada. De nombreuses configurations existent (aux Etats-Unis par exemple, il existe 47 lycées homologués, 150 écoles avec des programmes bilingues dont 26 écoles ont reçu le label France-Education). Au Canada, il faut aussi distinguer les situations entre le Québec et le Canada anglophone.  

Cependant, l’ensemble des acteurs du monde éducatif en Amérique du Nord s’accorde sur la nécessité de développer de nouvelles offres éducatives à côté des lycées français afin de désengorger un système souvent trop cher, ou encore victime de son succès, donc difficile à intégrer pour de nouveaux élèves.

Plusieurs solutions sont envisageables :

  1. Revoir les critères d’attribution des bourses scolaires de l’AEFE.

  2. Développer des filières bilingues dans le système public local: école charte ou classes bilingues dans les écoles américaines (dual language program lancé par les services culturels, 150 écoles avec filières bilingues ouvertes aux Etats-Unis).  

Ces démarches doivent être encouragées et promues notamment par:

  1. La formation de davantage de professeurs en capacité d’enseigner le français à l’étranger. Un soutien lors de leur formation aux certifications locales. La création en France de filières spécifiques pour enseigner à l’étranger.

  2. L’accompagnement par l’Etat à la création de nouveaux locaux afin d'augmenter la capacité des établissements.

  3. Le partage de notre connaissance du bilinguisme avec les responsables éducatifs en France. Il y a aux USA et au Canada une expérience unique qui peut être source d’inspiration et force de proposition pour les "filières bilangues" en France.

 

Solutions

Notre objectif : Donner à tous la chance de bénéficier de l’enseignement français à l’étranger.

  • Nous ouvrirons de nouvelles possibilités de financement : les établissements pourront investir en obtenant la garantie de l’Etat sur les fonds qu'ils emprunteront et qu'ils pourront rembourser grâce à l'arrivée de nouveaux élèves attirés par notre système d'enseignement et ses innovations pédagogiques.

  • Nous redéfinirons les critères d’accès aux bourses scolaires afin que davantage de familles au revenu modeste ou moyen puissent être éligibles.

    • La prise en compte des biens immobiliers des familles sera réévaluée et ajustée au coût de la vie locale pour plus d’équité. 

  • Nous développerons et accompagnerons les établissements labellisés FrancEducation et les associations FLAM.

    • Nous augmenterons notamment leurs subventions.

  • Nous développerons et encouragerons l’autonomie de chaque établissement du réseau AEFE pour favoriser l’adaptation aux situations locales :

    • Accroître la responsabilité des parents d’élèves et des élus consulaires dans la gouvernance des établissements.

    • Augmenter le nombre d’enseignants recrutés localement et mieux les accompagner (formation, parcours professionnel, responsabilités pédagogiques et administratives).

    • Développer une part d’enseignement portant sur des thématiques locales (histoire, géographie, culture du pays d’accueil) dans le respect des programmes.

    • Favoriser les projets bilingues ou plurilingues ambitieux, permettant de proposer aux élèves l'option internationale du baccalauréat (OIB) ou l'International Baccalaureate (IB) - parallèlement aux filières du baccalauréat français.

Ce site utilise des cookies — En savoir plusOK